Durée du traitement anti-coagulant et survenue d’événements thrombo-emboliques: une confirmation

logo_EPCO_Live_petit

Voici une étude qui a pour objectif d’évaluer le lien entre durée optimale du traitement anti-coagulant et la survenue d’événements thrombo-emboliques pour les patients sous traitement anticancéreux.

Duration of anticoagulant therapy and VTE recurrence in patients with cancer.

Le « pape » de la thrombose réalise une analyse rétrospective incluant 1158 patients nouvellement diagnostiqués et qui ont déclaré un évènement thrombo-embolique entre 2013 et 2015. Les traitements anti-coagulants utilisés sont les HBPM, la warfarine et le rivaroxaban.

Les résultats montrent qu’une durée supérieure à 3 mois sous traitement anticoagulant réduit significativement le risque d’événements thrombo-emboliques.

  Durée du traitement anticoagulant (mois)

 

  0-3 3-6 6-9 +9
Nombre de patients 629 244 172 113
Suivi moyen (mois) 10.9 14.9 17.4 21.4
% de pts événements thrombo-emboliques 36.7 29.5 25.6 26.5
Taux de survenue Evts Thr (pour 100 patient-années) 43.6 25.4 18.9 16.4

 

En pratique pour l’officinal

15 à 20% des personnes atteintes de cancer auront un évènement thrombo-embolique au cours de leur prise en charge liés à différents facteurs qui potentialisent le risque :

  • La chirurgie
  • Le cathéter central
  • Le cancer lui-même
  • L’activité de la maladie (notamment en phase métastatique)
  • Les traitements comme la chimiothérapie ou l’hormonothérapie

Dans le domaine de la thrombose et cancer, de nombreuses recommandations (inter)nationales existent et notamment celles de l’AFSOS (www.afsos.org).

Quelles sont les recommandations dans le cadre du traitement d’une maladie thromboembolique ?

Durant les 10 jours qui suivent un accident thromboembolique, toutes les molécules sont recommandées à savoir les HBPM, les Héparines Non Fractionnées (HNF) et le Fondaparinux (Arixtra®)

Ensuite, il est recommandé de poursuivre le traitement par une HBPM (sauf si contre-indication). En France, deux molécules ont une AMM dans cette indication :

  • Tinzaparine sodique: Innohep®
  • Daltéparine sodique: Fragmine®

La durée de traitement recommandée est de 3 à 6 mois et elle sera prolongée tant que la maladie est jugée « active » ou bien si traitement par chimiothérapie.

Pourquoi seules ces deux HBPM sont indiquées ?

Tout simplement parce que dans les essais cliniques, elles ont montré leur supériorité par rapport au fondaparinux, aux AVK et aux HNF.

Ainsi, la prise en charge proposée dans l’étude de Khorana présentée cette année, n’est pas en ligne avec les recommandations françaises en terme de spécialités utilisées.  Par contre, les résultats sont concordants avec la pratique.

Abstract 10112 – A. Khorana

JS

 

 

Laisser un commentaire